Les fondations d’un royaume

Share Button

16 août 2017

Les fondations d’un royaume

Fief, France 1429

C’est les vacances. Certains vont à la plage. D’autres marchent pendant des heures en montagne. Moi, je passe des heures à peindre et à avancer sur mon planning 2017.

Après le 7e Continent, je me suis attelé à colorer les bâtiments du jeu « Fief, France 1429 », des figurines disponibles dans une extension. Comme souvent, depuis quelques années, ces pièces étaient déjà sous-couchées depuis presque deux ans, quasiment peu de temps après que le jeu soit sorti et que j’en ai fait l’acquisition. Et c’est seulement maintenant que ces petits éléments vont avoir droit à leur moment de célébrité.

Pour commencer, toutes les figurines ont reçu soit une sous-couche de White Skull, soit de Chaos Black, toutes à la bombe.

Les empreintes des grands seigneurs.

Le lot se divise en cinq parties : les Châteaux (les tours), les Cités (les fortifications), les Châteaux Teutoniques (les tours avec un toit), les Commanderies (les petites bâtisses) et les Moulins (euh, vous ne savez ce qu’est un moulin ? 😀 ).

Les Châteaux, les Châteaux Teutoniques et les Cités :

Le Nord se fait brosser.

Ces trois éléments ont été regroupés en deux séries, l’une sous-couchées en noire et l’autre en blanc.

Commençons par la série noire. Les figurines ont subies trois brossages à sec successifs. Un premier très appuyé en Adeptus Battlegrey. Le second plus léger en Astronomicon Grey. Enfin, le dernier fut exécuté que du haut vers le bas avec un « dry » Longbeard Grey. J’ai particulièrement insisté d’une manière localisée sur le bas des fenêtres et des meurtrières.

Pour ajouter une touche de réalisme avec un peu de poussière et de mousse, j’ai brossé le bas des figurines au Zandri Dust, et à divers endroits avec parcimonie (et inspiration) au Goblin Green.

Les Châteaux Teutoniques possèdent un porche et des grandes fenêtres. Pour le porche, j’ai utilisé du Calthan Brown, passé un lavis sombre, puis tracé de fines lignes en Adeptus Battlegrey pour marquer les linteaux des portes. Pour les grandes fenêtres, je me suis dis que d’en faire des vitraux seraient plus sympathiques. Pour cela, j’ai utilisé des lavis en restant dans les sculptures.

Le temps fait son œuvre.

 

Les portes et les vitraux.

Les fiefs du sud.

Passons aux pièces sous-couchées en blanc. La méthode fut la même que pour les précédentes figurines mais avec des couleurs différentes. Trois brossages à sec : Zandri Dust, puis un dry Tyrant Skull, et pour terminer un dry Terminatus Stone effectué du bas vers le haut.

Afin de vieillir les éléments, j’ai tapoté légèrement le haut des murs avec du Stormvermir Fur et le bas avec un dry Wrack White, et un peu de mousse en Goblin Green. Les Châteaux Teutoniques ont eu aussi droit la colorisation de leurs porches et de leurs vitraux.

La pierre poreuse.

Que la lumière agisse sur la nature et le verre.

Les Châteaux Teutoniques et l’intérieur des fortifications sont agrémentés de toits. Afin de diversifier le visuel de mes figurines, au détriment de la lisibilité ludique, j’ai rassemblé les deux lots de figurines et divisé le lot clair. Deux types de toit sont donc peints : l’ardoise et la tuile.

Pour l’ardoise, un aplat d’Incubi Darkness a subi par la suite un brossage couvrant en Dawnstone, puis un plus léger en Moun Mountain Snow, principalement destiné au sommet et aux bords. Oui, sans m’en rendre compte, et sans altéré les figurines, j’ai utilisé un texturant plutôt qu’un dry ou autre chose.

Deux toits sinon rien.

Pour finir, les éléments clairs ont vu leurs meurtrières remplies d’Agrax Earthshade. Voici donc les photos finales des Châteaux, Châteaux Teutoniques et des Cités.

Les Châteaux (quand vous vous installez dans votre village).

 

Les Châteaux teutoniques (quand votre foi a été éprouvée).

 

Les Cités (quand vous avez acquis votre fief).

Les Commanderies :

La pierre et la brique.

Les Commanderies des Templiers subirent le même traitement que les Châteaux sous-couchés en blanc. À ceci près que j’ai fait un élément à part. J’ai voulu tenter l’expérience de la brique. Un brossage généreux en Bugman’s Glow a coloré la figurine. Puis plusieurs brossages légers ont suivi : Tallarn Flesh, Kindleflame et Eldar Flesh.

Les toits, les porches, les vitraux et les fenêtres ont reçu le même traitement que les Châteaux Teutoniques.

Les Moulins :

Au gré du vent.

Les bâtiments agricoles furent divisées en quatre groupes. Les trois premiers subirent le même traitement que les précédentes pièces soit des murs en pierre sombre, en pierre claire et en brique.

Un dernier lot fut peint comme s’ils étaient constitués d’un pierre plus rocailleuse et brune. Un aplat en Khemri Brown pour commencer, puis des brossages à sec de Zandri Dust et de Rakarth Flesh.

Pour égailler un peu toute cette monotonie, j’ai pris divers blancs et gris de ma réserve de pots et j’ai teinté quelques proéminences le long des murs.

Les portes d’entrée et d’accès à la réserve, en façade, furent peints en Calthan Brown, puis un lavis en Agrax Earthshade. Des ouvertures apparaissaient tout autour des bâtiments et ont été remplies d’Agrax Earthshade.

Brossés par le temps.

Un peu de diversité.

Les toits de bois.

Lorsque j’ai dû travailler les toits, je me suis longtemps posé la question de la diversité et j’ai hésité avec un toit de chaume. Finalement j’ai abandonné l’idée car, si la structure principale était en dur, pourquoi faire un toit si fragile. Toutefois, j’ai décidé de faire trois toits en linteaux de bois. Après un aplat de Calthan Brown, j’ai appliqué un jus d’Agrax Earthshade. Après séchage, un brossage à sec en Khemri Brown est venu éclaircir la surface, puis un second en Rakath Flesh a révélé les bords et la pointe. Pour les autres moulins, ce fut ardoise ou tuile.

Les ailes de la moisson.

Vint le tour des vergues (ou ailes), l’élément principal d’un moulin. J’ai commencé par un aplat en Zandri Dust, en m’assurant de bien couvrir toutes ces trous, et j’ai terminé avec un brossage à sec du haut vers le bas avec un dry Tyrant Skull.

Et voici le résultat final de ces quinze pièces :

Les moissons du fiel

Après un peu moins de trois jours et vingt cinq heures de travail, et surtout plus d’un an et demi dans un placard, j’ai enfin peint ces très belles figurines, qui avaient déjà une très fine sculpture, ce qui est de plus en plus le cas des figurines de jeux de société.

Merci de m’avoir lu et à bientôt.

Share Button
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.