Au pays des momies, la couleur est reine

Share Button

10 août 2013

adventurersAu pays des Momies, la couleur est reine.

The Adventurers : la Pyramide d’Horus

Alors autant le dire tout de suite, la date de l’article n’est pas celle de sa création, mais celle de la touche finale sur les figurines détaillées plus loin. Oui, j’ai triché… et j’en suis fier.

The Adventurers : la Pyramide d’Horus est un jeu de fouille et de « stop ou encore ». Nous sommes des aventuriers qui pillent une pyramide remplie d’artéfacts, de trésors, d’animaux sauvages et dangereux, de momies (elles aussi sauvages et dangereuses), tous ça pendant que les pierres composant le plafond se descellent et tombent sur vous en vous blessant (oui, oui, c’est comme je vous l’ai déjà dit, sauvages et dangereux). Donc au joueur de poursuivre la fouille pour l’artéfact ultime ou de sortir avant d’être enfermé, vivant.

En terme de figurines, la boîte est fourni avec 11 figurines en plastique gris, soit les 8 aventuriers et 3 momies. Une carte correspond à chaque héros et une autre représente les momies pour les blessures qu’elles nous infligent. Donc un visuel a été proposé et à moi de le suivre ou pas. Afin de bien respecter le travail de l’illustrateur, j’ai fait l’effort de trouver et d’appliquer le même rendu, au mieux du matériel que j’avais.

advpoh0

Une bonne momie est une momie morte… deux fois.

N’ayant pas eu l’idée d’un site web plus tôt, je n’ai pas noté les couleurs appliquées. Toutefois je vais essayer de me rappeler deux ou trois trucs.

Déjà, le plastique des figurines me semblait plutôt fragile face à ma lame et ma main lourde, donc j’ai très peu ébarbé. Ensuite toutes les figurines ont subi une sous-couche blanche en Skull White. Les techniques de peinture employées ont été très basiques: aplat, puis second aplat, puis brossage à sec.

Pour les éléments en or des momies, j’ai appliqué un aplat de Shining Gold, puis un lavis Gryphone Sepia. Comme vous pourrez le remarquez, les peaux sont les éléments que j’ai le plus de mal à réussir. Ensuite, je me suis fait plaisir en peignant à main levée le drapeau sud-africain sur Edgar Rice.

Pour protéger les figurines du temps, j’ai eu l’idée d’utiliser un vernis mat. Mais la dose que j’ai employé avait rendu les figurines brillantes et collantes. j’ai donc du les recouvrir de Medium pour tenter d’annihiler cette erreur. Décidément, je ne suis pas doué avec les vernis.

advpoh10

Voilà ce qui vous attend, pauvres fous !

Pour finir, les pierres qui tombent du plafond sont représentées par des cubes en plastique texturés. Je n’étais pas parti pour les peindre, mais, forcément, dans la boîte au milieu des figurines peintes, ce n’était plus tolérable.

Donc une sous-couche blanche en Skull White, un lavis en Agrax Earthshade, des brossages à sec en brun et jaune, et le travail est fait.

A suivre la galerie et n’oubliez pas de poster des commentaires en fin de page.

Share Button
3 réponses
  1. Didine dit :

    Très chouette comme jeu. Autant que les figurines qu’on utilise avec. Même les pierres peinte ajoutent un plus à l’ambiance du jeu.

    Répondre
  2. Roy Bean dit :

    Ce jeu à l’air sympa.
    C’est sûr qu’avec des figurines peintes c’est beaucoup mieux !
    J’adore l’ambiance pulp…

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.