L'aventure haute en couleurs

Share Button

30 octobre 2010

heroquestL’aventure haute en couleurs

Heroquest

Alors autant le dire tout de suite, la date de l’article n’est pas celle de sa création, mais celle de la touche finale sur les figurines détaillées plus loin. Oui, j’ai triché… et j’en suis fier.

Quel enfant n’est pas tombé gaga devant cette publicité ? Bon je reformule : quel garçon n’est pas tombé gaga devant cette publicité de 1989. Son barbare, la magie, la musique et sa grosse voix… Ah bah, non, tiens, pour une fois, pas de grosse voix.

Toujours est-il que mon frère et moi étions forcément… fortement intéressés. Mais la vie étant ce qu’elle est, point de boîte pour nous. Jusqu’à ce qu’un destockeur local en vende en 1996. Ni une ni deux, on se jette dessus. Deux boîtes chacun car on ne sait jamais… pour faire des grosses parties de folie par exemple. Finalement je n’ai pas eu le temps les exploiter jusqu’en 2011 et mon frère a fini par me donner son lot, faute de joueurs. Et au final ça donne ça :

hq0

Que des petits bras tout ça

Alors certes, j’ai peint l’équivalent de trois boîtes et demi, mais j’ai eu l’idée après de ne sortir le jeu que si j’avais refait le mobilier en balsa et autres matériaux, plutôt que d’utiliser le cartonnage d’origine. Que je n’ai toujours pas fait…

Pour en revenir aux figurines, toutes ont été peintes avec de la peinture Citadel/Games Workshop. Toutes ? Non. Un village… deux gobelins ont été peints en 1996, car je ne connaissais aucune technique pour peindre ce type de chose, tellement habitué à faire des maquettes d’avions et de voitures.

Alors j’ai pris une figurine et suivis les conseils glanés dans ma boutique locale, sachant qu’à ce moment-là je n’avais que de la peinture mat de type Enamel (Humbrol ou Heller). Un Aplat (eh oui, c’était sympa l’Enamel, pas de sous-couche) et un brossage à sec plus tard, j’était satisfait du résultat. Consciencieux, je me dis que je vais quand même tester les peintures acryliques. Je vais dans une autre boutique spécialisée et achète une boîte de peinture de base Games Workshop (avec un Gardien du Chaos à l’intérieur). Retest, aplat et brossage à sec… Je suis satisfait du résultat. Puis je me mets à comparer les deux figurines… Quasiment identiques. Super, bon ben on met ça de côté, je finis mes maquette Star Trek et puis on s’occupera de tout ça (ceux qui ont lu l’article sur l’Oiseau de Proie klingon connaissent déjà la suite).

Puis un jour, je me décide enfin à les peindre… en octobre 2010. Oui, vous pouvez rire. Je crois bien n’avoir jamais fait pire.

Toujours est-il que cette série fut ma première tentative de peinture de figurines, qui plus est de masse. Personnellement, j’étais très satisfait du résultat. Et aujourd’hui (on est en 2015), je me dis en les revoyant, que parfois la simplicité ça a du bon.

Alors oui, j’avoue, je ne me souviens plus de rien, à part que les techniques habituelles ont été utilisées : aplat, lavis (très peu), brossage à sec (beaucoup plus), surlignage (très rare). Tout ce que je peux vous dire, c’est que :

  • Avec trois figurines pour chaque héros, j’ai fait l’effort de les peindre différemment.
  • Les quatre Golems ont été fait avec l’envie de créer un scénario avec de la magie élémentaire (Eau, Air, Feu et Terre).
  • Chaque type d’ennemis a des chefs et des sous-chefs dans l’espoir d’être utile à certains scénarios (voir les tuniques, les armes, les épaulettes ou les plastrons )
  • Je voulais mes Fimirs comme des Aliens.
  • Les chauve-souris, les Snotlings (très petits gobelins) et les Araignées ont été peinte par mon frère.
  • Un intrus s’est glissé au milieu de toutes les figurines de Heroquest.

Sinon à part ça, je vous laisse regarder la galerie et n’hésitez pas à laisser un commentaire, surtout pour dénoncer l’intrus !

Share Button
6 réponses
  1. Swat dit :

    J’ai trouvé l’intrus, il porte une lourde armure ! ;o)
    Belles petites peintures mais la compagnie des gargouilles fait un peu « arc-en-ciel » et perd de sa crédibilité je trouve.

    Répondre
    • DCDP dit :

      Merci
      Pour l’intrus, il provient du coffret des peintures de base Games Workshop de 1996.
      Pour les gargouilles, faut l’avouer, surtout les unes à côté des autres.

      Répondre
  2. Pelayo dit :

    Rôôôô…. il te manque les ogres!! Je ne les ai jamais trouvé en France. Le supplément que j’ai me viens d’Espagne et date de … de pas mal de temps!
    En tout cas, très belle collection. A garder et protéger précieusement.

    Répondre

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] fait que deux parties de ce jeu car je tenais à avoir du matériel peint sur le plateau. Les figurines de personnages et de monstres ont été terminées en 2010. Pour le mobilier, j’avais l’envie de le convertir, soit […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.