Gears of War : En solitaire V

Share Button

21 juin 2017

gearsofwarGears of War : En Solitaire

5ème partie: la Ruche

Gears of War, le jeu de plateau, fait parti de ces jeux coopératifs qui vous mettent les nerfs à vif, usant votre patience à coups de Locustes innombrables et de défaites frustrantes. Surtout lorsque vous jouez à quatre, soit le nombre maximum de joueurs possibles. Mais il est possible de jouer seul et c’est à cela que nous allons nous intéresser.

Pour commencer, le Mode Solo permet d’utiliser une carte réaction « Suivre » pour avancer d’une case supplémentaire. De plus, la génération des ennemis dépend fortement du nombre de joueur. Donc théoriquement, si je joue seul, il y a moins d’ennemis et, qui sait, des ennemis moins difficiles.

Pour toutes ces sessions Solo, j’ai décidé de prendre le personnage Marcus Fenix. Habituellement, c’est le chef d’équipe. Mais pour ces parties en solitaire, avoir une carte de plus me semble être une bonne idée.

Vous pouvez retrouvez les précédentes missions ici :

1ère mission : Émergence

2ème mission : un Magasin de Porcelaine

3ème mission : Rencontre macabre

4ème mission : Barrages Routiers

Préparation :

Cette mission se déroule en deux étapes et comporte trois niveaux (voire quatre mais nous verrons ça plus tard). Le premier niveau se présente comme un long couloir terminé par un crochet. De plus, je vais devoir me coltiner des Drones, des Gardes Theron et des Kantus. Enfin, je vais entrer en scène directement face à un Garde.

1ère partie, acte 1 : atteindre la fin du troisième niveau.

Ma première action est de me réfugier sur un point haut et de récupérer un Lance-grenades. Bien sûr ma course n’est pas passée inaperçue et le Garde m’inflige trois blessures malgré mon couvert important. Je lui réponds dans la foulée, ne pouvant que le blesser. Au loin, j’entends les Drones approcher.

Finalement je me jette sur sa position et le mets à terre. J’en profite pour ramasser son Arbalète à tension et une munition. Mes détecteurs indiquent de nouvelles cibles et que tous les Locustes présents bougent dans ma direction.

Au vue de la mission, je préfère foncer vers mon premier objectif. Je cours et me planque dans le dos d’un Drone. Celui-ci ne me loupe pas malgré mon fort couvert et je me sens soudain las et fragile. Alors je « reste immobile » et retrouve un peu de santé.

Sans demander mon reste, je cours jusqu’à la porte de fin de niveau, traversant les lignes ennemies, frôlant Drones, Gardes et Kantus, et je prends position derrière un muret. Un autre Kantus sort de terre et je l’aligne sans préavis.

Je profite qu’ils sont bien regroupés pour lancer une grenade sur leur zone. Un Garde, un Drone et un Kantus tombent à terre; le puits d’émergence est fermée; les deux autres Kantus sont blessés. Ce résultat est très appréciable.

Le tir suivant fauche un des Kantus blessés et j’ouvre la porte. Le second niveau forme un S et est tenu par un Kantus, un Drone et deux Gardes Theron. Je me jette sur le premier couvert venu, mais un Drone me suit et se place dans mon dos.

Je sors de mon couvert et « massacre » un Kantus, pendant que les Gardes se rapprochent de moi. Je n’ai pas le choix : je décampe, je récupère une munition, puis je m’enfonce davantage dans le second niveau, laissant les ennemis à bonne distance. Du moins je l’espérais, car un Garde me cible et me blesse.

À ce niveau de la partie, cela devient tendu et je « reste immobile » pour reprendre quelques forces. Ensuite j’avance vers la porte de fin du niveau. Derrière, les Locustes avancent par alternance.

En voyant le nombre d’ennemis dans mon dos et le potentiel qui peut apparaître sur le troisième niveau, j’ouvre la porte et attaque un Drone derrière son couvert. Je cours encore, m’enfonçant toujours davantage dans cette ruche, délaissant le combat direct, marquant la distance avec mes prédateurs. Il y a finalement peu de mouvements chez l’ennemi. J’espère que ça va durer.

Je déloge un Kantus installé à deux pas de la porte finale, donc de mon objectif. Mais il reste encore bien vivant et un nouveau Garde sort de terre à quelques pas de moi.

Je décide de tenter le tout pour le tout et valide la première étape en franchissant la dernière porte.

1ère partie, acte 2 : tuer Skorge

Je découvre une grande salle avec un balcon. Depuis celui-ci, Skorge, un chef Kantus plutôt imposant me domine et me scrute. Le plus inquiétant n’est pas ce puissant Locuste, mais le troupeau de Drones, de Gardes et de Kantus qui s’est formé, répondant à un seul ordre, à quelques pas de moi.

Je reviens en arrière et lance une grenade Bolo sur le groupe belliqueux. L’effet est réussi : tous sont blessés et trois Drones tombent à terre. Mieux, dès qu’un Drone bouge un petit doigt, je tire au Lance-grenades et fauche presque tous les Locustes. Seul un Garde blessé me résiste.

La minute suivante, je suis sur son flanc, l’élimine et ramasse un Kaomax et de nombreuses munitions. Mais Skorge vient de gagner une escorte de trois Drones.

Je décide de temporiser et je recule, quand je découvre un Garde qui surgit de terre. Je l’abats sans sommation. Puis je recule encore pour ramasser d’autres munitions. Au loin, j’entends les Drones venir vers moi.

Ce n’est plus le moment de fuir. Je reviens vers la grande salle pour me coltiner Skorge. Mais ce fumier a la même idée et fait quelques pas dans ma direction.

Je charge un Drone, qui se résiste pas très bien, et je voit surgir Skorge devant moi.

À ce moment-là j’ai deux choix possibles, à la vue des cartes Ordre en main : soit fuir et tirer de loin, soit l’affronter directement en acceptant de supporter ses coups.

J’opte pour la deuxième solution. Je lui tire dessus avec une Arbalète à tension et lui inflige trois belles blessures. L’animal se défend mal, pas de chance pour lui et tant mieux pour moi.

Toutefois Skorge compte bien me rendre la pareille. Je réagis dès qu’il bouge un doigt et prépare une défense améliorée pour ce qui suivra. Mais Skorge n’aura pas le temps de tirer. Mon Kaomax lui inglige les deux blessures fatales nécessaires à la réussite de ma mission.

Je réussis cette mission du premier coup et grâce aux armes Locustes ramassées pendant la partie. Après cette cinquième session de Gears of War en solitaire, je comprend que finalement jouer à ce jeu de plateau à trois ou quatre augmente sérieusement la difficulté des missions. Le plaisir est vraiment différent et cela reste plus simple de gagner seul plutôt qu’à quatre.

Voilà pour cette session jeux spéciale Gears of War. Rendez-vous dans les commentaires, sur Facebook ou pour la prochaine session.

Voici d’autres photos prises lors de cette partie :

Share Button
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.