Gears of War : En solitaire IV

Share Button

21 juin 2017

gearsofwarGears of War : En Solitaire

4ème partie: Barrages Routiers

Gears of War, le jeu de plateau, fait parti de ces jeux coopératifs qui vous mettent les nerfs à vif, usant votre patience à coups de Locustes innombrables et de défaites frustrantes. Surtout lorsque vous jouez à quatre, soit le nombre maximum de joueurs possibles. Mais il est possible de jouer seul et c’est à cela que nous allons nous intéresser.

Pour commencer, le Mode Solo permet d’utiliser une carte réaction « Suivre » pour avancer d’une case supplémentaire. De plus, la génération des ennemis dépend fortement du nombre de joueur. Donc théoriquement, si je joue seul, il y a moins d’ennemis et, qui sait, des ennemis moins difficiles.

Pour toutes ces sessions Solo, j’ai décidé de prendre le personnage Marcus Fenix. Habituellement, c’est le chef d’équipe. Mais pour ces parties en solitaire, avoir une carte de plus me semble être une bonne idée.

Après une première mission rondement menée et une seconde plus bestiale, la troisième étape fut une catastrophe que j’ai décidé d’abandonner. Qu’en sera-t-il de cette quatrième mission ?.

Préparation :

Cette mission est divisée en deux étapes. La première me place au milieu des Tickers, une sorte de rats Locustes portant une charge explosive. D’ailleurs il me faut éviter de les tuer sur la même zone que celle de mon personnage, sinon il prendra quelques éclats au passage. Heureusement, le nombre de figurines est restreint par le matériel, soit six Tickers à la fois.

Autre particularité du premier niveau : je découvre les salles (ou tuiles) au fur et à mesure.

1ère partie, acte 1 :  traverser le premier niveau

Pour la première étape, je dois atteindre la dernière salle de ce niveau.

Je commence par flinguer le premier Ticker à portée et je prends sa place derrière un muret. Bien sûr, étant les seuls sur le terrain, ses deux autres camarades se jettent sur moi. J’en tue un avant qu’il ne m’atteigne et je me protège au maximum face au plus vif d’entre eux.

Je quitte donc mon couvert, puis j’élimine le dernier Ticker. Logiquement, un autre vient prendre sa place.

Je franchis la porte et traverse la nouvelle salle jusqu’à la porte suivante. J’élimine un rampant, acceptant d’être blessé. Tous ses congénères se regroupent autour de moi sans m’attaquer.

Je m’éloigne de ce troupeau, ouvre le lieu suivant et abats l’un des rats. Le souffle de son explosif permet de nettoyer sa zone. Mais un autre creuse le sol et sort de terre à mes pieds.

Je cours jusqu’à la prochaine porte et « récupère » une munition. Les Tickers me suivent comme ils peuvent.

Je franchis une autre porte et les attends de pied ferme à l’abri d’un recoin. J’en profite pour ramasser des munitions. Se déplaçant en binômes, les Tickers ne sont plus qu’à quelques pas de moi. Je réagis sur le premier couple et ils disparaissent en gerbes sanguinolentes.

Je me rapproche de la porte et élimine l’autre binôme. Malheureusement, ce nettoyage militaire appèle un autre Ticker. Alors pour mieux intercepter les prochaines « puces explosives », j’ouvre la porte sur la prochaine salle et me replis dans le recoin, bien à l’abri. Cependant, en plus des trois Tickers apparus à l’ouverture de la porte, deux autres sortent de terre devant ma position.

J’en élimine un et accepte de supporter deux attaques au corps à corps. Par chance, je les esquive plutôt bien. J’en profite pour reculer et abattre les deux rats encore présents sur ma précédente position. Toutefois, les trois autres congénères présents sur le théâtre d’opération me pourchassent et se révèlent bien plus agressifs et efficaces.

Au tour suivant, j’en flingue un qui en tue un autre et je cours jusqu’à trois pas de la porte de fin de niveau. Le dernier ennemi ne me lâche pas mais il a perdu de sa férocité.

1ère partie, acte 2 : atteindre la dernière salle vivant.

Je commence mon tour sur la dernière tuile du premier niveau. Je lis l’étape 2 de la mission et il est clair que les choses vont se corser. On me demande de traverser un niveau infesté de Tickers, de Drones et de Boomers. Sans compter qu’un premier Boomer se plante déjà devant la porte.

J’abats le dernier Ticker visible et le Boomer avance doucement vers moi. Quand deux Drones apparaissent pour lui servir d’escorte. Alors je traverse leur ligne, entre dans le second niveau et me mets à couvert juste en face d’un Ticker. Mais c’est le Boomer qui m’allume dans mon dos et je prends cher.

Je décide de « rester immobile » deux minutes, histoire de reprendre des forces, et attire des Tickers du fin fond du niveau.

Au coup suivant, je cours vers une position en hauteur et récupère un Lance-grenade. Les Tickers sont de vrais pots-de-colle et l’un d’eux vient frôler ma jambe.

Je cours alors me placer au milieu de la dernière salle, car après tout, on ne me demande rien d’autre. Tous les Locustes se mettent en marche dans ma direction. Mais un Boomer, un Drone et un Ticker s’extirpent du sous-sol et m’encerclent.

Finalement, ils sont aussi surpris que moi et ne me tirent pas dessus. Je finis ainsi la mission sur une sueur froide. Mais surtout, je la finis du premier coup. Ça doit être le métier qui rentre.

Voilà pour cette session jeux spéciale Gears of War. Rendez-vous dans les commentaires, sur Facebook ou pour la prochaine session.

Voici d’autres photos prises lors de cette partie :

Share Button
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.