X-Wing – Test d’un escadron d’E-wings

Share Button

19 septembre 2015

Xwing_Logo_FR

Test d’un escadron d’E-wings

Waaagh Taverne, Paris 6e

Sommaire :

Tout le monde est rentré de vacances et le quotidien a repris ses marques. Et les tournois aussi. Jarran gère à nouveau l’organisation, mais cette fois il devrait se faire plaisir en participant.

En ce qui me concerne, je reprends aussi mon habitude. Certains diront une mauvaise habitude, mais comme je ne prétends pas devenir un champion (ni un vice-champion), je me fais plaisir avec mes escadrons mono-appareils. Je débute cette rentrée avec les E-Wings. Ils sont connus pour être aussi maniables qu’un A-Wing et aussi solide qu’un X-Wing, mais ils sont chers. Je ne peux disposer que de trois figurines maximum.

Pour ce premier test, je prends les deux pilotes nommés et un générique à forte Valeur de pilotage:

  • Corran Horn, qui peut faire une attaque supplémentaire lors de la dernière étape d’un tour, auquel j’ajoute la carte d’amélioration « Prédateur », pour une relance.
  • Etahn A’baht, qui permet à lui et à ses équipiers de transformer une touche en critique sous conditions, devenu un « Tireur hors pair » pour réduire une fois durant la partie le résultat obtenu en défense par un ennemi.
  • un Pilote de l’Escadron de la Lune Noire avec sa Valeur de pilotage (VP) de 3.

Cette liste me semble intéressante pour finir un vaisseau bien fragilisé. Les E-Wings ont une belle force de frappe et une des meilleures agilités. Toutefois leur coût en réduit le nombre, si on compare à des B-Wings aussi fort en attaque. De plus, avec des VP de 8, 5 et 3, je ne devrais pas trop m’en tirer face à la plupart des compositions adverses.

xwing1509190

Mise en place

1ère Manche: Sanitaria le rookie

Rapidement, Jarran nous répartit sur les différentes tables. Je vais rencontrer Sanitaria. De son propre aveu, il n’a pas beaucoup joué en tournoi.

Il me présente de gros vaisseaux Racailles et Scélérats:

  • Bossk, Adroit au tir, à bord d’un YV-666 équipé d’un Canon Lacérateur et embarquant un Technicien hors-la-loi et un Droïde de sécurité K-4.
  • Boba Fett, à l’Instinct de vétéran, à bord de son Slave 1 aux Moteurs améliorés, embarquant un Droïde de sécurité K-4 et des Torpilles à proton avancées.

Cette liste me fait peur. Bossk est très agressif, de part sa capacité qui permet de transformer un Critique en deux touches, mais aussi grâce à son Canon « lacérateur » qui se combine bien avec la capacité de Bossk. Quant à Boba Fett version Racailles et Scélérats, il aura droit à de nombreuses relances. Mais des deux, Bossk m’inquiète le plus et je considère qu’il doit être ma cible prioritaire.

Pourtant je suis sceptique à la mise en place. D’abord j’obtiens l’Initiative, puis je place mes deux premiers vaisseaux dans un coin, démontrant immédiatement la formation en escadron qui attend mon adversaire. Mais Sanitaria met son Firespray-31 au centre de son bord. Après avoir mis Corran Horn avec ses camarades, mon adversaire me surprend en mettant Bossk dans le coin opposé.

Au premier tour, mon escadron avance à pleine vitesse sur le bord, Boba vient vers mes E-Wings, tandis que Bossk semble prendre son temps. En conséquence, je change de première cible. Tous mes appareils doivent se jeter sur le Firespray-31.

Le deuxième tour voit les scélérats bouger de la même manière qu’au tour précédent, alors que mes appareils virent sur l’aile en maintenant leur formation. Mais Boba se retrouve sur un Astéroïde, perd un Bouclier et se place ainsi dans le viseur de tous mes appareils. Son coéquipier reste trop loin des hostilités. Donc seuls mes E-Wings peuvent tirer. Corran ouvre le bal, à Portée 3, et enlève un Bouclier. Puis Etahn voit ses tirs esquivés. Enfin, le Pilote de la Lune Noire dissipe les dernières défenses du Firespray-31.

xwing1509191

Comme à l’école de pilotage.

Au troisième tour, j’envoie Lune Noire bloqué le Firespray, mais trop juste pour le remettre sur son Astéroïde. Corran et Etahn se postent sur le flanc du Slave 1. Et Bossk stoppe sa progression… Boba m’est donc offert, si les dés ne s’en mêlent pas. Corran inflige deux dégâts et une « Panne d’armement », l’empêchant de faire son attaque à ce tour. Bossk use de son Canon « lacérateur » sur « Lune noire » et lui retire un premier bouclier. Puis Etahn enfonce trois autres touches et un dernier Critique sur le Firespray-31 qui disparait définitivement de la table de jeu. « Lune noire » peut alors se détendre et cibler l’YV-666, qui perd deux boucliers.

Le quatrième tour s’amorce avec « Lune noire » qui se met dans la trajectoire de Bossk, et Corran qui ne réussit pas son Koiogran, bloqué par Etahn. Ce qui n’est pas plus mal puisqu’il garde Bossk dans son arc de tir. Mais ce dernier Verrouille son radar sur Etahn. Corran tire le premier et entame d’un point les défenses de Bossk. Le mercenaire se lâche sur Etahn qui perd tous ses Boucliers sous l’effet de deux touches et d’un Critique. Mon pilote lui répond avec force en dissipant sa dernière défense et en amenant des Munitions défaillantes, éliminant son Canon « lacérateur ».

En prévision du prochain tour, je vois que Corran n’aura pas Bossk dans son arc de tir et Etahn doit s’écarter pour survivre. Alors j’active la capacité de Corran pour effectuer une deuxième attaque à la fin du tour. Je fus bien inspiré car mon E-Wing inflige trois Critiques supplémentaires: Moteur endommagé, Pupitre en feu et Pilote Aveugle, qui l’empêchera de tirer au prochain tour.

Au cinquième tour, Bossk espère sortir de mes arcs de tir avec une manœuvre stationnaire. Cela fonctionne avec Corran et Etahn. Mais le Pilote de l’escadron Lune Noire reste à proximité. Sans attendre, il inflige une Explosion légère au YV-666. Sanitaria lance son dé et une dernière Touche réduit en pièces son grand vaisseau.

Victoire totale pour moi, 100 à 0. Entre l’inexpérience de mon adversaire et une sacrée chance aux dés, la partie est pliée bien avant la fin du temps réglementaire. J’espère garder cette bonne fortune pour toute la journée.

xwing1509192

Mise en place

2e manche: Vulcan4th l’agile

Pour la deuxième manche, Vulcan le Quatrième me présente un escadron rebelle presque miroir:

  • Corran Horn le Vétéran (CNV) est accompagné de R2D2 et équipé d’un Système de commande de tir.
  • Dash Rendar, prêt à Repousser les limites, est accompagné de Kyle Katarn dans son Outrider qui embarque un Canon laser lourd et des Moteurs améliorés.

Vulcan4th est un bon joueur, sûrement meilleur que moi. Et avec un YT-2400 qui va pouvoir gesticuler dans tous les sens, la tâche va être ardue.

J’obtiens l’Initiative mais cela ne me sert que pour le placement des astéroïdes. Je groupe mon escadron dans un coin, alors qu’il place ces deux vaisseaux presque au centre de sa zone de déploiement.

xwing1509193

Timorés ou agressifs ?

Pour le premier tour, je veux voir ses intentions et mes vaisseaux avancent en première vitesse. En face, CNV et Dash viennent à pleine vitesse.

Au second tour, mes vaisseaux virent sur l’aile. Dash prend un Dégât en se posant sur un Astéroïde, mais il Accélère aussitôt et sort de mes arcs de tir. CNV et Dash ciblent Lune Noire, qui devient le roi de l’esquive. Corran ne peut tirer, toutefois ses ailiers parviennent à enlever un Bouclier à CNV malgré la portée longue. Pour le moment, je me dis que ma chance n’a pas encore tournée.

Au troisième tour, je prévois de prendre CNV en embuscade. Lune Noire et Etahn font un Koïogran (demi-tour), et Corran fait un virage serré. Mais CNV récupère son Bouclier perdu grâce à R2D2. Peu importe. Avec Dash qui est trop loin, le combat aura lieu entre E-Wings. CNV parvient à enlever d’un coup tous les Boucliers de Corran. Cependant Corran lui rend la monnaie de sa pièce, pendant que Lune Noire lui inflige un Dégât, Endommage son Moteur et met le feu à son Réacteur. CNV disparait ainsi des radars. Toutefois, la fragilité apparente de Corran n’est pas là pour me rassurer.

xwing1509195

L’E-wing ennemi se révèle le plus facile à abattre.

Le quatrième tour n’offre aucune opportunité d’entamer l’Outrider. Le seul bouclier perdu fut sur un Astéroïde que Lune Noire n’arrive pas à éviter.

xwing1509196

Une grosse souris et des minuscules chats.

Pire, au cinquième tour, ce que je craignais se vérifie. Face à un YT-2400 très maniable et sortant des arcs de tirs d’un rien, j’ai l’impression que mes E-Wings sont devenus lourds comme des Y-Wings. Dash perd encore un Bouclier sur un Astéroïde, exécute un Tonneau et cible Corran Horn en utilisant son Canon laser lourd, son Acquisition de cible et sa Concentration. Trois touches désintègrent mon leader des radars. Seul Lune noire répond à l’outrage, à longue portée, et enlève un autre Bouclier.

Mes deux E-Wings tentent de revenir sur Dash, mais ils préfèrent user de la Concentration ou de l’Acquisition de cible plutôt que du Tonneau. Mais après les deux actions de Dash, Accélération et Tonneau, mes appareils ne parviennent pas à cibler l’YT-2400. Pire, le Canon laser lourd porté comme une tourelle dissipe les défenses de Lune Noire et inflige un premier dégât.

Le tour suivant ressemble presque au précédent, car mes appareils doivent éviter les Astéroïdes. Dash est donc le seul à tirer et il détruit Lune Noire. Mes dés de défense perdent apparemment de leur efficacité.

Au huitième tour, Etahn revient sur Dash à pleine vitesse. De toutes les manières, la partie est pliée alors pourquoi fuir inlassablement… Mais ses tirs sont faibles et esquivés. Puis mon E-Wing perd tous ses Boucliers.

Les tours s’enchaînent comme un jour sans fin, entre Etahn qui pourchasse un veau-sauteur, un YT-2400 qui prouve son agilité et son efficacité. Ainsi, mon dernier E-Wing subit une touche qui le laisse à deux points de coque.

xwing1509198

Mon appareil n’aura jamais été aussi près de l’adversaire.

Au dixième tour, les deux vaisseaux sont à courte portée. Mais la portée efficace du Canon laser lourd empêche Dash de tirer. Etahn dissipe le dernier Bouclier et amène l’YT-2400 à défausser son Canon laser lourd en raison de Munitions défaillantes.

Dès lors, l’YT-2400 pourra tirer avec son arme principale, ce qui ne m’aide pas. Alors qu’Etahn parvient à se glisser dans un trou de souris pour éviter la collision avec le transporteur et le chevauchement sur un Astéroïde, Dash joue de sa manœuvrabilité et prend un malin plaisir à cibler l’E-Wing. Trois touches plus tard, l’esquive d’une seule ne suffit pas et le survivant de mon escadron n’est plus.

Victoire majeure pour Sultan4th, 100 à 42, bien méritée avec cette liste très mobile et frustrante.

La seule technique valable dans ce cas est de rester à courte portée de l’Outrider, mais mon adversaire a toujours maintenu son grand vaisseau à portée longue. Ayant déjà manipulé des YT-1300 (Faucon Millenium) et été confronté à des YT-2400, ce fut la première fois que j’en vois un aussi insaisissable.

xwing1509199

Mise en place

3e manche: Nnayl le malfrat

Mon troisième adversaire a été une plaie pour Jarran lors de la première manche. Mais il a perdu la seconde. Sans vraiment savoir de combien ou comment, je me dis que j’ai une chance face à cet escadron de Scélérats et de Racailles.

Nnayl installe quatre Malfrats (M1, M2, M3 et M4), embarquant dans des Y-Wings aux Tourelles laser jumelées et aidés d’un Astromech déglingué.

L’Y-Wing est connu pour ne pas être très maniable, avec beaucoup de manœuvres rouges. Mais l’Astromech déglingué change la donne. Et la possibilité de huit tirs non cantonnés à l’arc de tir me dérange un peu.

Nnayl obtient l’Initiative mais cela ne lui sera utile que pour le placement des Astéroïdes. Il place son escadron en formation rapproché dans un coin. Je décide de mettre le mien à l’opposé.

xwing15091910

1er tour : L’appel du large ?

La manche est lancée et j’avance doucement, tandis que mon adversaire fonce.

xwing15091911

2e tour : Qui piège qui ?

Au second tour, mes E-Wings continuent tout droit, cette fois à pleine vitesse, pendant que les Y-Wings virent sur l’aile et déstressent. Puis mes appareils filent encore, laissant les Malfrats venir.

xwing15091912

3e tour : Qui a parlé de fuir ?

Au quatrième tour, tous mes appareils font un Koiogran à grande vitesse et patientent dans un coin. Les vaisseaux adverses pratiquent un virage serré et M2 perd un Bouclier sur un Astéroïde.

xwing15091913

Enfin à portée de tir !

Le cinquième tour voit enfin les belligérants à portée de tir. Alors que mes E-Wings gardent leur formation, les M4 et M2 se gênent, et M3 finit sur un Astéroïde brisant. Corran, Etahn et Lune Noire se concentrent sur la même cible, vaporisent les défenses de M1, et infligent un Coup au but et un Damage structurel qui réduit son agilité à néant. Les Malfrats répondent mais ne parviennent à retirer qu’un seul Bouclier à Etahn.

Au sixième tour, M1 et M2 sont bloqués dans leurs manœuvres par mes appareils, pendant que Lune Noire pratique un Koiogran à travers un Astéroïde, lui faisant perdre un Bouclier. M1 étant hors de leurs arcs de tir, Corran se concentre sur M3, ne lui retirant qu’une défense, et Etahn et Lune Noire ne dissipent qu’un Bouclier sur un M2 chanceux. C’est au tour des Malfrats et je vois ma bonne fortune de la première manche disparaître définitivement. Lune Noire subit les foudres de M3 et M1 qui le désintégrent honorablement. Puis Etahn perd son dernier bouclier.

En entamant le septième tour, je dois admettre que cette liste de Scélérats et de Racailles est l’une des meilleures jamais rencontrées. Et je comprend mieux la frustration de Jarran après sa défaite contre Nnayl en première manche. Corran s’éloigne et perd un Bouclier à cause d’un Astéroïde. Cependant Etahn ne parvient pas à sortir de la portée des Tourelles laser jumelées. Il parvient certes à dissiper tous les boucliers de M3, mais M4 le réduit en poussières stellaires. Puis M1 et M2 enlèvent un Bouclier à Corran.

Au huitième tour, M1 et M2 se gênent, alors que Corran prend le large afin de prendre son temps pour revenir sur ses ennemis, notamment sur un M1 très affaibli. Les vaisseaux se rapprochent doucement mais sûrement au tour suivant.

xwing15091915

Another day in Paradise

Il faut attendre le dixième tour pour que les adversaires soient à nouveau capables de tirer. Mon dernier E-Wing se rapproche de M1 et parvient à se planquer de ses ailiers derrière un Astéroïde. Corran tire donc le premier et n’ajoute qu’un seul Dégât à M1. Mais ce dernier dissipe les défenses de mon leader pendant que M2 brise la coque du vaisseau rebelle malgré l’obstacle.

Victoire totale et sans discussion de Nnayl, 100 à 0, grâce à un quatuor synchrone et très efficace.

Quant à moi, je considère mon escadron pas si maniable que ça, surtout face à des tourelles de toutes natures. Alors, j’aurais peut-être dû aller plus rapidement au contact, chercher à rester sous la Portée 1, mais Nnayl aurait toujours eu l’occasion de tirer.

xwing15091916

Mise en place (sabordée)

4e manche: Natachouquette la téméraire

J’ai déjà rencontré Natachouquette lors de l’unique tournoi que j’ai remporté. Elle avait donc une revanche à prendre.

Elle me présente cette fois :

  • Han Solo, à bord d’un Faucon Millenium aux Moteurs améliorés, aidé de Z-6PO (C3-PO) et d’un Canonnier.
  • un Pilote de l’escadron Dague (Dagger One), à bord d’un B-Wing /E2, embarquant un Agent du renseignement et un Système de commande de tir.
  • un Pilote de l’escadron Tala (Tala One).

Déjà, je devine que Natachouquette n’aime pas les basses valeurs de pilotage. Mais je connais Han Solo couplé au Canonnier et le B-Wing avec un Système de commande de tir pour les avoir déjà pratiqué.

Elle obtient l’Initiative et place le premier Astéroïde. Je suis surpris de ne pas avoir vu un seul Nuage de débris durant mes quatre confrontations. Ce qui ne dérange pas plus.

Je place mon escadron en ligne pas trop loin d’un coin, tandis que mon adversaire aligne et espace ses appareils en mettant le Faucon loin de mes E-wings.

xwing15091917

Choisir une cible…

La manche est lancée et j’envoie mes vaisseaux dans le champ d’Astéroïdes, droit vers le Faucon. En face, chacun avance droit devant lui.

Mais au tour suivant, mes vaisseaux virent sur l’aile pour s’éloigner d’un Faucon qui poursuit sa route à grande vitesse, pour sortir de l’arc de tir de Tala One, et pour prendre Dagger One dans leur arc de tir. Lune Noire y parvient en passant à travers un Astéroïde, sans conséquence. Cependant le B-wing n’a pas assez avancé et reste à longue portée de deux de mes loustics.

Han Solo cible Etahn et lui enlève un Bouclier. Puis Corran dissipe deux défenses au B-wing, quand Etahn semble inefficace. Le pilote du Z95 ne fait pas mieux. Enfin Lune Noire, après avoir perdu deux Boucliers sous les tirs de Dagger One, lui répond en dissipant deux défenses supplémentaires.

xwing15091918

… et s’y tenir

xwing15091919

Mauvaises manœuvres.

Au troisième tour, Etahn se retrouve bloqué par le B-wing et le Z95 fait un demi-tour utile pour le prochain tour. Pour garder le B-wing dans le viseur, Corran tente un Koiogran, sans succès. Reste le Faucon comme cible. Mais à Portée 3, Corran n’entame pas les Boucliers du mastodonte. Pire, Han Solo poursuit son travail de sape sur Etahn et lui enlève un autre bouclier.

Le quatrième tour voit Etahn et Lune Noire effectuer un Koiogran à leur tour, et Corran poursuivre le B-wing, pendant que le Faucon Millenium va au large pour prendre à revers l’adversaire. Ainsi, Han cible Lune Noire et lui enlève tous ses Boucliers. Mais Corran et Etahn en font autant sur le B-wing et Assoment le pilote au passage. Dagger One ne pouvant plus tirer, c’est au tour de Tala One qui dissipe les défenses d’Etahn.

Au cinquième tour, Lune Noire est bloqué par Corran, ne pouvant se mettre hors de portée des tourelles du Faucon, et le Z95 perd un Bouclier sur un Astéroïde. Mes deux autres E-wings se chargent de Dagger One, qui tombe immédiatement sous les tirs de Corran. Han Solo le venge en désintégrant Lune Noire.

Pendant les tours 6 et 7, les belligérants prennent le temps de manœuvrer pour retrouver une cible dans les viseurs. Mais seul Han Solo parvient au huitième tour à tirer. Avec l’aide de son Canonnier, et malgré la longue portée et un tir à travers un Astéroïde, il parvient à infliger un premier dégât dans la coque d’Etahn.

xwing15091923

Patience…

Au neuvième tour, les appareils sont assez proches les uns des autres pour un échange de tirs. Han Solo et son Canonnier obtiennent un Coup au but et dispersent Etahn en mille morceaux. Corran se retrouve donc seul face au Z95, qui perd son Bouclier et subit un dégât.

Le dixième tour s’annonce difficile car Corran ne peut pas cibler le Z95, alors qu’il va subir leurs foudres. Mais à eux deux, ils n’enlèvent qu’un Bouclier à mon dernier E-wing. Il répond en dissipant trois Boucliers du Faucon Millenium.

xwing15091925

Mourir avec honneur.

À partir de ce moment, Tala One se charge de bloquer Corran, pendant que le Faucon maintient une portée courte avec l’ennemi. Toutefois, ni Han Solo, qui relance, ni son Canonnier, relancé aussi, ne parviennent à réduire les défenses de mon E-wing à travers un Astéroïde. Mieux, mon pilote envoie du lourd, atomise les dernières défenses du Faucon et inflige un premier dégât.

Au douzième tour, Corran pratique un Koiogran et garde le Z95 fuyant dans son viseur, ce dernier se protégeant derrière un Astéroïde qu’il avait frôlé sans gravité. À longue portée, Han parvient toutefois à dissiper les défenses de Corran. Mon pilote se fait quand même plaisir en réduisant au silence Tala One, submergé par deux dégâts et un Critique.

Puis le treizième tour s’amorce quand l’organisateur annonce la fin de la manche. Ce sera les dernières manœuvres et les derniers tirs. Le Faucon passe au ras d’un Astéroïde, trop petit pour cacher son importance, et l’E-wing parvient à le garder dans le viseur. Han tire le premier mais sans la moindre réussite. Corran lui répond et lui Fissure la coque.

Victoire majeure et revanche prise pour Natachouquette, 62 à 40, avec un B-wing plutôt coriace et un Z-95 souvent dans mes pattes. Quant au Faucon Millenium, il reste une valeur sûre.

De mon côté, j’aurais dû tracer tout droit dès le début et me débarrasser du B-wing avant d’avoir le Faucon au cul.

Conclusion

Pour rappel, j’avais présenté Corran Horn en Prédateur, Etahn A’baht en Tireur hors pair et un Pilote de l’escadron de la Lune Noire comme ailier.

En premier lieu, je dirais que j’ai su utiliser et je n’ai oublié aucune opportunité lors de ma première partie. Ainsi l’efficacité de ma composition était prouvée ! Jusqu’à ce que Vulcan4th m’oppose un YT-2400 hyper maniable et réduisant à néant le moindre de mes efforts. Ça m’a travaillé et j’ai zappé quelques opportunités dans les deux manches suivantes qui n’ont pas été de tout repos on plus.

Avec du recul, je comprend que les E-wings sont très maniables et pourraient l’être encore plus avec des Moteurs améliorés. Mais ça reviendrait vite cher. De plus, la carte Tireur hors pair ne m’a pas été utile une seule fois. Il me faut donc modifier ma liste, soit avec des Unités R2, soit avec des Systèmes de commande de tir. Ou alors des Traits de pilote différents. Il reste sûr que je ne m’intéresserait pas aux Torpilles. À moins que…

Merci à mes adversaires pour leur patience pendant ces parties, afin que je prenne des notes et des photos.

Merci de m’avoir lu et rendez-vous, peut-être, à la Waaagh Taverne le 31 octobre.

Si vous avez aimé, « Liker » (en haut de la page). Merci

D’autres photos prises lors de ce tournoi:

xwing1509194

2e manche : Garder la formation.

xwing1509197

2e manche : Dash l’insaisissable.

xwing15091914

3e manche : Dans un mouchoir de poche.

xwing15091920

4e manche : Reviens, petit. On viens en paix !

xwing15091921

4e manche : Ne fais de manière, s’il te plaît.

xwing15091922

4e manche : Revenir dans la danse.

xwing15091924

4e manche : Rester en vie.

Share Button
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] ma part, je présente pour la seconde fois une liste basée sur les E-Wings. Lors de la dernière session X-Wing, j’ai fini 15e sur 18 participants, avec Corran Horn en Prédateur, Etahn A’baht en […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.